Dominique Stéhelin (1943-2019)

 

DS

(photo crédit Institut Pasteur de Lille)

La Science ce n’est pas juste des expériences, des questionnements, le travail en équipe ou l’accumulation de nouvelles connaissances. La Science c’est avant tout une aventure humaine et des rencontres. Rencontres d’Hommes et de Femmes passionnés et passionnants. Rencontres d’Hommes et de Femmes qui inconsciemment ou consciemment vous font voir les choses autrement, vous poussent à vous dépasser, vous inspirent et vous influencent durablement. La Science c’est aussi parfois des rencontres exceptionnelles. Des Hommes et des Femmes qui irradient la pièce à peine entrés sans que vous sachiez trop bien pourquoi, des Hommes et des Femmes avec qui vous vous sentez tout de suite à l’aise, qui respirent la bonté et la bienveillance. Des Hommes et des Femmes avec qui vous discutez 5 min, 1 heure, des soirées entières avec cette impression que vous sortez de la pièce bien plus intelligent que quand vous y êtes entré.

Dominique Stéhelin était de cette trempe. Un scientifique exceptionnel (il a co-découvert avec Bishop et Varmus l’origine cellulaire des oncogènes rétroviraux), brillant, charismatique, passionné et passionnant et un Homme bienveillant, simple, accessible et d’une gentillesse infinie. J’ai eu la chance et le plaisir de faire ma thèse dans son laboratoire à l’Institut de Biologie de Lille, un Institut crée en 1996 par lui avec le soutien du CNRS, de la région Nord-Pas de Calais et de l’Etat. Je ne travaillais pas directement avec Dominique mais j’ai eu bien sûr de nombreux échanges et réunions avec lui. Je me souviens d’un Homme qui vous mettait à l’aise tout de suite, faisant fi des barrières hiérarchiques, toujours disponible et à l’écoute avec un sourire malicieux et un regard perçant. Je me souviens de ses petits conseils toujours judicieux pour préparer un oral ou des soirées passées chez lui avec Martine ma tutrice de thèse, pour retravailler encore et encore les tournures de phrases du papier que nous étions en train d’écrire. Il était comme ça Dominique, perfectionniste et intransigeant mais généreux, toujours prêt à transmettre et à partager sa grande expérience. De très nombreux chercheurs français et étrangers ont été formés dans son laboratoire et ont par la suite fait de brillantes carrières. Il a été l’un des premiers à implanter la biologie moléculaire en France, il a fait rayonner la recherche Lilloise dans le monde entier. Nous avons tous quelque chose de Dominique au fond de nous, un formidable scientifique et un Homme profondément gentil qui a compté et influencé beaucoup d’entre nous, moi le premier.

 

Dominique a cherché passionnément toute sa vie pour sauver celles des autres. Pour poursuivre son rêve, sa famille a créé une page de collecte pour la Fondation pour la Recherche Médicale (FRM). Pour contribuer c’est ici.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s